"Stem or stone", Sérignan, 2009
"Stem or stone", Sérignan, 2009

 

Diplômée en 2007 de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, Claire Tenu a développé une pratique de la photographie lyrique et spéculative, au croisement de diverses disciplines : composition et montage, description topographique et récit filmique, écriture et installation.

 

Elle a présenté deux expositions personnelles à l’issue de résidences : en 2009, au Musée régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon à Sérignan, et en 2013, au Centre d’art Le Point du Jour à Cherbourg (exposition accompagnée du livre La ville que nous voyons).

 

Elle a parallèlement mené entre 2010 et 2013 des expériences pédagogiques en étant accueillie dans des établissements scolaires (Perpignan, Cherbourg, Saint-Ouen).

 

Elle est membre du groupe RADO, qui a exposé en 2014 à Tulle et au Centre international d’art et du paysage à Vassivière les résultats d’une commande publique du Centre national des arts plastiques, initiée par l’association d’éducation populaire Peuple et Culture Corrèze.

 

Une de ses œuvres figurait dans les deux volets de l’exposition collective Formes biographiques (commissaire : Jean-François Chevrier) au Musée Reina Sofia à Madrid en 2013 et au Carré d’art à Nîmes en 2015.

 

Elle a soutenu fin 2016 une thèse en création artistique dans le cadre du programme doctoral SACRe (Université Paris Sciences et Lettres (PSL) / École nationale supérieure des beaux-arts de Paris). Intitulée Tamis lyrique, l’exposition de thèse aux Beaux-arts de Paris (reprise début 2017 au Point du Jour à Cherbourg) rassemblait une trentaine d’œuvres hétérogènes de 2002 à 2016, laissant apparaître la construction d’une position artistique à cheval sur l’image et le langage.

 

Elle enseigne actuellement à l'École supérieure d'art de Lorraine à Metz.